2015 – Séparation, mot féminin

Ecouter “2015 – Séparation, mot féminin” en audio

Père, mère, enfant. Vous êtes trois à la consultation. Vous êtes trois, pourtant la psychologue s’adresse à toi, rien qu’à toi. Trop sympa. Tu es la mère, celle qui semble avoir les mots, les informations, les souvenirs, les émotions, les raisons, le besoin peut-être de se trouver là ?

Votre fille a une difficulté en ce moment pour aller à l’école. Elle en souffre. L’enquête commence par imaginer les mobiles du forfait. « Madame, vous travaillez où ? Ah, vous travaillez de votre domicile le plus souvent ? Donc vous êtes présente si votre fille ne va pas à l’école… Pouvez-vous me raconter comment s’est passée la séparation ? … Comment ça, laquelle ? » « La séparation physique de l’accouchement ou bien l’adaptation au mode de garde au moment de mon retour au travail ? » « Et bien d’abord quand vous avez accouché. Ensuite on abordera la garde de votre enfant quand vous avez repris le travail. » « Mon mari peut participer ? »  « Oui bien sûr… votre mari peut aussi avoir son mot à dire et raconter comment il a vécu cela, cependant c’est bien vous qui avez accouché, ça on ne peut pas le partager avec le père. Et pour la garde c’est un peu pareil : c’est bien vous qui avez confié votre enfant et donc qui avez des éléments qui peuvent nous aider… » Tu avales ta salive. Tu bous, tu soupires intérieurement. Néanmoins tu te lances. Tu décris ton accouchement et tu proposes au père de ton enfant d’ajouter son expérience, puisqu’il était présent. Ensuite tu ressens très fort le besoin d’exprimer ce qui te met en colère depuis le début… Tu aimerais qu’on vous pose des questions de telle sorte que vous serez en mesure de répondre en tant que père et mère, même avec une réponse différente. Ce n’est pas toi qui as confié votre enfant, c’est vous. Vous êtes deux dans le couple, deux parents, qui alternez, qui avez déposé cette enfant chaque jour avec son petit sac, son doudou et son change, puis qui l’avez récupérée chaque jour travaillé (oui vous travaillez tous les deux). Et puis choyée, nourrie, câlinée, baignée, écoutée, soignée… Vous êtes DEUX !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.